La prospection

Un des points importants lorsqu’on débute son activité de secrétaire indépendante est la prospection.

En effet, sans prospection, pas de client !

Pour moi, c’est l’aspect le plus compliqué de ma profession: prendre mon téléphone pour me présenter est ce qui me rebute le plus. Je suis sans arrêt dérangée à mon domicile par des personnes qui souhaitent  me vendre tout et n’importe quoi. Et je me dis que si, moi particulier, j’en ai assez d’être démarché, il doit en être de même pour des entreprises, des artisans ou des professions libérales… (la liste est longue) qui sont démarchées, elles, beaucoup plus.

Alors, j’ai essayé de contourner ce problème (et ma timidité!) en prospectant autrement.

Par courrier : les premiers mois, j’ai présenté mon activité par courrier, principalement aux professions médicales et paramédicales de mon secteur. Et si les premières semaines sans réponse ont été décevantes, je me suis rendue compte qu’un courrier ça se conserve,  lorsque j’ai reçu les premières demandes de devis 3 mois après. Gros inconvénient de cette méthode: ça revient cher.

Par e-mailing : je ne croyais pas vraiment au succès de cette méthode. J’ai cherché un logiciel d’emailing qui soit simple d’utilisation et surtout gratuit. Après en avoir utiliser plusieurs, j’ai choixi OXIMAILING et plus récemment MAILJET (qui permet d’avoir un retour sur sa campagne) qui sont vraiment très simples. Après avoir relevé des adresses mails, j’ai envoyé quelques campagnes. J’ai eu la chance d’envoyer une de mes campagnes au  moment où une personne cherchait quelqu’un pour la frappe d’un manuscrit. Là encore, l’inconvénient de cette méthode est qu’on reçoit tous beaucoup de mails et que d’un clic le mail part à la corbeille.

Le dépôt de flyers et cartes de visites : je crois que c’est encore le plus simple. Là aussi, j’ai dû mettre de côté ma timidité pour aller me présenter dans les mairies, commerces, entreprises, comptables… Les premières fois, ça n’a pas été facile mais maintenant mon petit discours est rôdé et je me rends compte que je n’ai eu que très peu de refus!

Le bouche-à-oreille : il faut parler et encore parler de son activité et bien souvent expliquer son fonctionnement. Souvent lorsque je parle de mon métier de “secrétaire indépendante”, la personne en face ne sait pas en quoi ça consiste, ni comment c’est gérable.

Il faut absolument se réserver du temps pour continuer la prospection même lorsqu’on a des clients. J’ai commis l’erreur les premiers mois de laisser tomber la prospection lorsque j’avais de nouvelles missions mais une fois le travail terminé, sauf en cas de missions récurrentes bien sûr, on se retrouve sans aucun travail!

 

La prospection
Mot clé :

Un commentaire sur “La prospection

  • 27 juillet 2014 à 23 h 10 min
    Permalink

    Bonjour je recherche les services d’un secretaire independante pour de petits travaux chaque mois. Preferrablement dans la ville de Quebec. Auriez-vous des banques de noms de disponnible? Mon nom est Sebastien Dion et mon courriel est le sunviewholstein@hotmail.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *