La période creuse

Période creuse

Etre indépendant c’est aussi devoir faire face à des périodes sans travail, ou même avec peu de travail, surtout lorque notre activité n’est pas encore bien installée.

Parce que par exemple, on a négligé la prospection pendant que l’on avait une grosse mission, il arrive qu’à la fin de la mission, on soit comme la cigale « fort dépourvue quand la bise fut venue ».

Que faire pour éviter de tourner en rond dans ces cas-là ?

1/ Partir en vacances? Ça peut être une idée sympa mais il y a peu de chance que le travail revienne de lui-même…

2/ Prospecter semble être une meilleure idée. Par n’importe quel moyen : mailing, flyers, annonces, reprendre contact avec son réseau etc. Des choses qu’on ne fait plus par manque de temps lorsqu’on a trop de travail.

3/Réorganiser son espace de travail : la prospection c’est bien mais on a peut-être envie aussi de varier les activités alors pourquoi ne pas remettre de l’ordre dans son espace de travail? Bureau, meuble, classeurs… Il est bon de temps en temps de faire du tri !

4/Se former. On n’y pense pas forcément  mais  une  période  creuse  peut être le moment de mettre à jour ses connaissances et  ainsi  proposer de nouvelles prestations à de futurs clients. Logiciels, textes de loi, langues étrangères… il existe plein de domaines dans lesquels on peut réactualier ses connaissances ou se former soi-même.

5/Prendre l’air : sans pour autant décrocher complètement, on peut prendre du temps pour soi et s’octroyer une après-midi de liberté pour faire quelque chose que l’on aime. C’est aussi un très bon moyen de se remettre activement à travailler.

D’autres idées pour combler ces périodes creuses?

La période creuse
Mot clé :        

4 commentaires sur “La période creuse

  • 27 avril 2013 à 10 h 09 min
    Permalink

    Je dirais : en profiter pour se changer les idées et prendre du temps pour soi, mais également en profiter pour rédiger son bilan et en tirer des enseignements, revoir ses objectifs et son plan d’action pour les atteindre.
    Mais également revoir ses supports de com en fonction des nouveaux objectifs définis…

    Répondre
  • 1 mai 2013 à 14 h 13 min
    Permalink

    Que de bonnes idées en cette période que les indépendants appréhendent toujours. Pour ma part, je ne sais pas ce qu’est « s’ennuyer » !
    Créer des outils potentiels pour de futures demandes en vue d’optimiser son temps lors d’une forte activité pourrait être une idée complémentaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *